Le WWF fête ses 50 ans

Le WWF fête ses 50 ans

Pour la grande fête des 50 ans de WWF, Lauranne Germond (COAL) a été sollicitée afin de sélectionner des artistes de la scène française pour réaliser des oeuvres qui seraient présentées lors de l’événement. Les artistes Momoko Seto, François Genot et Irina Volkonskii ont présenté des oeuvres illustrant certaines des grandes victoires du WWF. 600 invités venant du monde entier, parmi lesquels la présidente du WWF Yolanda Kakabadse, le prix Nobel de la paix Desmond Tutu et la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, ont participé à la grande fête qui s’est tenue à Zurich.

Il y a 50 ans jour pour jour, un groupe de chercheurs, d’entrepreneurs et d’idéalistes signait le Manifeste de Morges: le WWF était créé. Il allait devenir l’une des organisations environnementales les plus importantes et les plus efficaces au monde. Une bonne raison de consacrer toute une journée à la célébration de cet anniversaire, auquel pas moins de 600 invités ont pris part à Zurich.

«We must save the World’s Wild Life – an International Declaration»: tel était le titre du manifeste signé à Morges (VD) le 29 avril 1961, qui donna naissance au WWF. Ces dernières années, l’organisation a obtenu de beaux succès en faveur de l’environnement: de nouvelles réserves naturelles couvrant plus d’un milliard d’hectares ont été créées. La pression subie par de nombreuses espèces menacées d’extinction a pu être diminuée. Quant aux labels lancés par le WWF, comme le label FSC, ils ont apporté une contribution notable à la mise en place d’une exploitation durable des forêts.

Dans son discours, Micheline Calmy-Rey a vivement remercié le WWF pour son engagement: «Grâce au WWF, nous avons appris à appréhender la nature de manière globale.» Elle a mis l’accent sur le fait qu’une collaboration étroite entre tous les acteurs est nécessaire. «La perspective d’un destin global devient de plus en plus concrète.»
Hélas, le réchauffement climatique et la consommation croissante des ressources mondiales mettent en péril bien des succès obtenus jusqu’à présent. «Le WWF doit donc s’adapter à ces nouveaux défis», a déclaré le directeur général du WWF International Jim Leape. Si le WWF poursuivra sa collaboration avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales, il entend à l’avenir se concentrer encore davantage sur les entreprises afin de renforcer la sensibilisation aux questions environnementales, de concert avec le secteur économique. «Ne nous leurrons pas: le WWF ne peut pas résoudre seul tous les problèmes à venir. Il a besoin de soutien», a expliqué Yolanda Kakabadse, présidente du WWF International. «Mais aujourd’hui, place à la fête. Demain, nous nous remettrons au travail, en poursuivant encore et toujours notre principal objectif: un monde dans lequel l’homme et la nature vivent en harmonie.»




A voir aussi

LE CHANT DES FORETS, MAIF Social Club, Paris
FORUM « WHERE TO LAND » AU THÉÂTRE DU MAILLON
TRANSFORMING ENERGY, Collectif Berru, Saison France – Portugal

  • À propos
    À propos

    COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et accompagne l'émergence d'une nouvelle culture de l'écologie à travers ses actions telles que le Prix COAL, le commissariat d'exposition, le conseil aux institutions et aux collectivités, la coopération européenne, et l'animation de conférences, d'ateliers et du premier site dédié Ressource0.com



  • PRIX COAL
    PRIX COAL

    COAL remet chaque année le Prix COAL Art et Environnement, depuis 2010, et le Prix étudiant COAL - Culture & Diversité, depuis 2020.



  • Grands projets
    Grands projets

    Des grands projets liés aux rendez-vous forts de l’écologie politique, en lien avec des environnements naturels ou urbains.



  • Direction artistique
    Direction artistique

    Une cinquantaine d'expositions partout en France, des actions culturelles, des oeuvres dans l’espace publique et des accompagnements de projets pour contribuer à l'émergence d'une nouvelle culture de l’écologie.



  • Partage
    Partage

    Programmes de coopération à l’échelle européenne et internationale, soutien des institutions dans leur transition écologique à travers de l’accompagnement sur mesure, la formation, rayonnement des enjeux arts et écologie via des publications et de nombreuses conférences et ateliers.