PRIX COAL 2023 : une édition sur les plantes

PRIX COAL 2023 : une édition sur les plantes

Avec Plante ! le Prix COAL 2023 invite les artistes du monde entier à semer les graines de la création et de l’action, à faire germer de nouvelles recherches et expérimentations, pour que bourgeonne une pensée végétale inventive et résiliente à même de faire fleurir le monde d’après.

 

« Qui ne se plante pas ne pousse jamais ». Tel est l’enseignement des plantes qui, apprivoisant les profondeurs pour mieux grandir vers la lumière, nous rappellent où atterrir pour mieux nous orienter. Essaimées de toute part, elles synthétisent la planète bleue en un monde vert, couleur de l’espérance et du renouveau, étendard de l’écologie, chatoiement d’un monde en vie, espérant et inspirant une Terre habitable. Elles sont notre altérité radicale et pourtant elles sont partout autour de nous et en nous. Elles nous traversent et nous constituent, métamorphosées dans la nourriture que nous ingérons, dans l’air que nous respirons, dans nos remèdes, nos biens, mais aussi nos pensées, des sciences humaines et sociales à la création artistique.

Herbacées, plantes potagères, flore sauvage, arbres, arbrisseaux, céréales, mousses, fougères, algues vertes, le règne végétal qui abonde sous une infinité de formes, de tailles et de couleurs, représente l’écrasante majorité de la masse du vivant sur Terre. Robustes, les plantes vivent en continuité et maillent chaque électron de leurs millieux. Aériennes par leurs feuilles et souterraines par leurs racines, puisant les sels minéraux dans le sol et captant l’énergie solaire par la photosynthèse, elles sont les nourritures terrestres et le souffle du monde. Autotrophes, elles sont les seuls organismes capables de métaboliser l’inerte pour produire leur propre matière organique et constituent ainsi le berceau de la vie sur terre. Tantôt comestibles et salvatrices, héroïques et thérapeutiques, tantôt dangereuses et mortelles, incommodantes et invasives, les plantes regorgent de ruses et de prouesses chimiques pour survivre et se défendre face aux prédateurs.

Ainsi, elles constituent, depuis plusieurs centaines de millions d’années, un modèle d’adaptation, de robustesse et de diversité, alimentant et inspirant le développement des sociétés humaines qui n’ont jamais cessé d’y puiser leurs ressources et d’imiter leurs formes. Toute l’ingéniosité humaine, son artisanat puis ses industries ont largement prospéré sur le règne végétal. Sa conquête dessina la grande histoire du développement des sociétés humaines, des colonisations impériales jusqu’au commerce mondial. Aujourd’hui, l’agro-alimentaire, les industries pharmaceutiques, les agro-carburants et les technologies biométiques exploitent les plantes partout dans le monde, inspirant les projets les plus futuristes. Les plantes sont aussi des alliées stratégiques pour lutter contre le changement climatique notamment dans les villes de plus en plus denses, regénérer les sols, dépolluer les eaux, développer la biodiversité… Pourtant la vie végétale est, plus que jamais, menacée par la destruction des habitats naturels et des écosystèmes, le dérèglement climatique et la pollution.

Or, nous avons tout à apprendre du monde végétal dont dépend la survie et l’avenir de l’humanité. De récentes recherches scientifiques lui attribuent depuis peu en Occident de nouvelles facultés comme la proprioception, la sensibilité, l’intelligence, la mémorisation et louent ses potentiels de communication et de socialisation, basée sur la collaboration et l’entraide, à même d’inspirer nos systèmes socio-politiques. On parle même d’un tournant végétal qui nous appelle aujourd’hui à vivre du don des plantes et non de leur exploitation, don substantiel et matériel mais aussi intellectuel et spirituel, vers une pensée végétale organique et non mécanique, complexe, rhizomatique et non simplificatrice. Oûtre leur potentiel esthétique et thérapeuthique incontestable qui ont tissé l’histoire de l’art, les plantes forment le terreau des mouvements alternatifs contemporains qui cherchent le renouveau par la terre, le bien-être par les plantes et la communion autour de l’art de planter.

Aussi, avec Plante !, le Prix COAL 2023 invite les artistes du monde entier à semer les graines de la création et de l’action, à faire germer de nouvelles recherches et expérimentations, pour que bourgeonne une pensée végétale inventive et résiliente à même de faire fleurir le monde d’après. Ce Prix est un appel à agir, marcotter, soigner, se réitérer, s’hybrider. Un appel à sentir les richesses du végétal, ses équilibres et ses dynamiques, de la graine au calice, de la molécule à l’écosystème. Un appel à planter et, pourquoi pas, à se planter, car qui ne se plante pas ne pousse jamais.

DÉCOUVREZ L’APPEL À PROJETS

ouvert jusqu’au 19 mars 2023

En parallèle, un appel à projets est ouvert pour le Prix étudiant COAL – Culture & Diversité à l’attention des étudiant·e·s des Écoles du champ artistique et culturel.
> Voir l’appel à projets du Prix étudiant COAL – Culture & Diversité 2023

 

FONCTIONNEMENT

Dix artistes sont nommé·e·s par un comité de sélection composé de professionnel·le·s pour leur projet soumis dans le cadre de cet appel à candidatures international. Le Prix COAL et ses mentions spéciales se voient décernés parmi ces dix projets par un jury composé de représentant·e·s des organismes partenaires et de personnalités de l’art et de l’écologie.

En outre, toutes les candidatures considérées par COAL et le comité de sélection permettent de faire connaître des artistes et des projets qui pourront être sollicités ou promus selon les autres opportunités et actions menées par l’association et ses partenaires.

JURY 2023

  1. Cathy Bouvard, Directrice des Ateliers Médicis
  2. Thomas Delage, Chef du service Mobilisation des citoyens pour la biodiversité à l’Office Français de la Biodiversité
  3. Maïté Delmas, Attachée honoraire du Muséum national d’histoire naturelle, co-chair du Partenariat mondial pour la conservation des Plantes
  4. Catherine Dobler, Fondatrice de la Fondation LAccolade
  5. Alexia Fabre, Directrice des Beaux-Arts de Paris
  6. Christine Germain-Donnat, Directrice du Musée de la Chasse et de la Nature
  7. Olivier Lerude, Ministère de la Culture
  8. Michael Marder, Philosophe, professeur IKERBASQUE à l’Université du Pays basque (UPV/EHU) Vitoria-Gasteiz
  9. Alexandra McIntosh, Directrice du CIAP – Île de Vassivière, centre d’art contemporain d’intérêt national
  10. Stéphanie Pécourt, Directrice du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris
  11. Erik Samakh, Artiste
  12. Irène Varano, Directrice des ventes de la Galerie ArtConcept

 

PARTENAIRES 2023

Le Prix COAL 2023 bénéficie du soutien de l’Union Européenne via le programme de coopération européenne ACT – Art Climate Transition, de l’Office français de la Biodiversité, du Musée de la Chasse et de la Nature, de la Fondation François Sommer et de la Fondation LAccolade, ainsi que d’un partenariat avec le Centre Wallonie Bruxelles/Paris et les Ateliers Médicis.

L’Office français de la Biodiversité (OFB), est un établissement public dédié à la sauvegarde de la biodiversité. Avec ses 3000 agents il réalise des missions d’amélioration de la connaissance, de police de l’environnement et il travaille en mobilisant la société grâce à un ensemble d’acteurs, de décideurs et de citoyens autour de la biodiversité.

La Fondation François Sommer, reconnue d’utilité publique dès sa création le 30 novembre 1966, a été voulue par François et Jacqueline Sommer, pionniers de la mise en oeuvre d’une écologie humaniste. Fidèle aux engagements de ses fondateurs, elle oeuvre pour la protection d’une biodiversité où l’homme trouve sa juste place, pour l’utilisation respectueuse des ressources de la nature et le partage des richesses du patrimoine naturel, artistique et culturel.

La Fondation LAccolade a pour but principal de soutenir, promouvoir et favoriser la création artistique. Elle porte une attention toute particulière à des créations, démarches, projets, et actions qui sont portés par des artistes en lien avec les thèmes que sont l’eau, l’environnement, la fragilité du vivant et le féminin. Elle a également pour but de valoriser et promouvoir le Matrimoine, c’est-à-dire le legs des femmes ayant eu une importance historique ou artistique.

Le Centre Wallonie Bruxelles/Paris. Au travers d’une programmation résolument désanctuarisante et transdisciplinaire, le Centre est mandaté pour diffuser et valoriser des signatures d’artistes basé·e·s en Fédération Wallonie Bruxelles. Il assure ainsi la promotion de démarches émergentes ou confirmées, du périphérique au consacré.

Les Ateliers Médicis s’attachent à faire émerger des voix artistiques nouvelles, diverses, et à accompagner des artistes aux langages singuliers et contemporains. Ils accueillent en résidence des artistes de toutes les disciplines et soutiennent la création d’œuvres pensées en lien avec les territoires. Ils favorisent ou organisent la rencontre entre les artistes et les habitants. Situés à Clichy-sous-Bois et Montfermeil dans le département de Seine-Saint-Denis, ils occupent un bâtiment de préfiguration. Un équipement de grande envergure et d’ambition nationale sera construit à l’horizon 2025, réaffirmant la place de la création artistique dans les banlieues.

DOTATIONS

L’artiste lauréat·e du Prix COAL bénéficie d’une dotation de 12 000 euros et d’une résidence de création au coeur du Domaine de Belval, propriété de la Fondation François Sommer, animée par les équipes scientifiques et pédagogiques du musée de la Chasse et de la Nature et celles du Domaine de Belval. Situé sur la commune de Belval-Bois-des-Dames, dans les Ardennes françaises, le Domaine de Belval est un véritable observatoire de la ruralité et de la vie sauvage qui accueille chaque année des artistes sélectionné·e·s pour l’intérêt de leur contribution au renouvellement de la vision du rapport de l’humain à son environnement naturel. > Voir la charte de résidence

L’artiste lauréat·e du Prix spécial du Jury bénéficie d’une dotation de 3 000 euros.

L’artiste lauréat·e de la mention NOVA_XX est invité·e par le Centre Wallonie-Bruxelles/Paris à exposer au sein de la biennale internationale NOVA_XX 2023, qui se tiendra de décembre 2023 à février 2024 au Centre Wallonie Bruxelles à Paris et Hors-les-Murs. Fondée en 2017 à Bruxelles par Stéphanie Pécourt, directrice du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris, NOVA_XX est une biennale internationale dédiée à l’intrication artistique, scientifique et technologique en mode féminin et non binaire et à l’ère du 4.0.

L’artiste lauréat·e de la mention Ateliers Médicis bénéficie d’une résidence à Clichy-sous-Bois/Montfermeil, en lien avec la forêt régionale de Bondy. Les Ateliers Médicis accueillent en résidence des artistes de toutes les disciplines et soutiennent la création d’œuvres pensées en lien avec les territoires. Ils favorisent ou organisent la rencontre entre les artistes et les habitant·e·s.


A voir aussi

PRIX ÉTUDIANT 2023 : UNE ÉDITION SUR LES PLANTES
PRIX COAL 2022 : LES LAURÉAT·ES
PRIX ÉTUDIANT 2022 : LE LAURÉAT

  • À propos
    À propos

    COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et accompagne l'émergence d'une nouvelle culture de l'écologie à travers ses actions telles que le Prix COAL, le commissariat d'exposition, le conseil aux institutions et aux collectivités, la coopération européenne, et l'animation de conférences, d'ateliers et du premier site dédié Ressource0.com



  • PRIX COAL
    PRIX COAL

    COAL remet chaque année le Prix COAL Art et Environnement, depuis 2010, et le Prix étudiant COAL - Culture & Diversité, depuis 2020.



  • Grands projets
    Grands projets

    Des grands projets liés aux rendez-vous forts de l’écologie politique, en lien avec des environnements naturels ou urbains.



  • Direction artistique
    Direction artistique

    Une cinquantaine d'expositions partout en France, des actions culturelles, des oeuvres dans l’espace publique et des accompagnements de projets pour contribuer à l'émergence d'une nouvelle culture de l’écologie.



  • Partage
    Partage

    Programmes de coopération à l’échelle européenne et internationale, soutien des institutions dans leur transition écologique à travers de l’accompagnement sur mesure, la formation, rayonnement des enjeux arts et écologie via des publications et de nombreuses conférences et ateliers.