Search
Generic filters
Institut Sols Fictions : Cumulus Subterraneus

Institut Sols Fictions : Cumulus Subterraneus

Cumulus Subterraneus, est une enquête créative et participative autour des sols, menée pendant un an par COAL et les artistes, designers et scientifiques du collectif Chaoïde sur les terres du Grand Paris pour accompagner et partager le chantier du Grand Paris Express avec ses riverains.  Ce projet est développé dans le cadre des Chantiers Partagés de la Société du Grand Paris, sous la direction artistique de José-Manuel Gonçalvès et du 104. L’équipe et la méthodologie de l’Institut Sols Fictions, est né d’une première enquête initiée par COAL au sein du Laboratoire de la Culture durable sur la thématique des sols, en 2015.

À la croisée de l’art et de la science, par le biais d’un ensemble d’installations, de performances, d’ateliers, de vidéos, de textes et d’objets, entre fiction et expérimentation, Cumulus Subterraneus propose une approche poétique inédite de la vie sous les sols à l’heure du Grand Paris Express et de l’Anthropocène.

CUMULUS SUBTERRANEUS, ENQUÊTE SUR LES TRACES D’UN PHÉNOMÈNE MÉTÉOROLOGIQUE SOUTERRAIN

En 1952, la chasseuse de tempête Roberta Jensen découvrait un mystérieux phénomène dans les sous-sols de Seine-Saint-Denis.

À l’occasion des chantiers du Grand Paris, l’Institut Sols Fictions reprend le fil de son enquête sur les traces du Cumulus Subterraneus, un événement météorologique souterrain inconnu jusqu’alors. Un groupe d’explorateurs formé de scientifiques et d’artistes se lance sur ses pistes et invite les habitants, comme des chasseurs de tornades, à pister ce phénomène, suivre ses traces pour s’en approcher au plus près, entrer en contact avec lui, voire le capturer. Leur méthode d’enquête est celle du pisteur, empruntant ses outils, son vocabulaire et ses techniques.

L’enquête a débuté en janvier 2018 sur le Bourget, là ou Roberta Jensen avait repéré des traces du phénomène, par une série d’ateliers avec le groupe scolaire Jean Mermoz, puis s’étendra tout au long de l’année 2018 dans le Nord-Est Parisien, suivant la trajectoire du Cumulus Subterraneus.

Prenant corps par la fiction, en créant une légende collective, ce pistage ouvre un espace d’échanges et de production entre les habitants, les membres des équipes du chantier et du génie civil, et constitue un objet fédérateur à partir duquel mettre en mots les nouvelles réalités territoriales.

 

UN PROGRAMME DES CHANTIERS PARTAGÉS

Ce projet est développé par l’Institut Sols Fictions, un collectif composé de COAL et du collectif Chaoide dans le cadre des Chantiers Partagés de la Société du Grand Paris, sous la direction artistique de José-Manuel Gonçalvès et du 104.

Il se déploie à partir de sites du chantier du Grand Paris Express associant scolaires et habitants à la lisière de la fiction et des spécificités géologiques des sous-sols de Seine-Saint-Denis.

Suivez les avancées de l’enquête sur : institut-sols-fictions.org

Retrouvez les photographies des différents ateliers sur : www.facebook.com

Découvrez les chantiers partagés de la Société du Grand Paris : www.culture-grandparisexpress.fr

Cumulus Subterraneus, Institut Sols Fictions, 2018 ©Yesenia Thibault-Picazo /Anaïs Tondeur

 

 


A voir aussi

LE CHANT DES FORETS, MAIF Social Club, Paris
FORUM « WHERE TO LAND » AU THÉÂTRE DU MAILLON
Contre-Temps à l’Abbaye d’Ambronay

  • À propos
    À propos

    COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et accompagne l'émergence d'une nouvelle culture de l'écologie à travers ses actions tel que le Prix COAL, le commissariats d'exposition, le conseil aux institutions et aux collectivités, la coopération européenne, et l'animation de conférences, d'ateliers et du premier site dédié



  • PRIX COAL
    PRIX COAL

    COAL remet chaque année le Prix COAL Art et Environnement, depuis 2010, et le Prix étudiant COAL - Culture & Diversité, depuis 2020.



  • Grands projets
    Grands projets

    Des grands projets liés aux rendez-vous forts de l’écologie politique, en lien avec des environnements naturels ou urbains.



  • Direction artistique
    Direction artistique

    Une cinquantaine d'expositions partout en France, des actions culturelles, des oeuvres dans l’espace publique et des accompagnements de projets pour contribuer à l'émergence d'une nouvelle culture de l’écologie.



  • Partage
    Partage

    Programmes de coopération à l’échelle européenne et internationale, soutien des institutions dans leur transition écologique à travers de l’accompagnement sur mesure, la formation, rayonnement des enjeux arts et écologie via des publications et de nombreuses conférences et ateliers.