Search
Generic filters
FIKOS À MARSEILLE POUR LE CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE

FIKOS À MARSEILLE POUR LE CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE

Art Climate Transition, COAL et Planète Emergences présentent une fresque monumentale de l’artiste Fikos à Marseille, pour accompagner une mobilisation citoyenne, créative et engagée face à l’érosion de la biodiversité et l’extinction massive des oiseaux. Cette fresque est réalisée dans le cadre des Murs d’Audubon et été inaugurée lors d’une journée de rencontres, le 5 septembre 2021, en partenariat avec l’OFB, la LPO et la revue Billebaude, et lors de laquelle Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de Protection des Oiseaux, nous a fait l’honneur de sa présence.

Crédit image : © Matthieu Parent

Inauguration d’une oeuvre murale engagée 

L’oeuvre dévoile certaines espèces d’oiseaux méditerranéennes et migratrices, dont certaines tirées des dessins de Jean-Jacques Audubon. En s’inspirant de ce grand ornithologiste et illustrateur, Fikos y apporte sa touche personnelle de par son style et ses peintures colorées. Quelques détails, tels que l’explorateur Grec Pytheas de Marseille, ajoutent à l’oeuvre un côté historique et humoristique.

Parmi les oiseaux représentés, des oiseaux américains comme le « moqueur des montagnes » et « le casse-noix d’Amérique », tous deux sur la droite de la fresque, et des oiseaux méditerranéens : le « traquet oreillard », un passereau noir et blanc qui vit dans les collines rocailleuses, la « huppe fasciée » (reconnaissable à sa houppe et son bec long et courbe) ou encore le « monticole bleu », qui monte assez haut en montagne mais s’aperçoit aussi en Corse en bord de mer.

Rendre visible la dramatique extinction des oiseaux est un symbole et un combat fédérateur, tant politiquement que poétiquement. Les oiseaux, avec leurs chants et leurs couleurs, illustrent universellement la diversité, la richesse de la nature et une relation émotionnelle au vivant.

Des prises de paroles elles aussi engagées

Tour à tour, Lauranne Germond de COAL, Caroline Séguier de Planète Émergences, la Ville de Marseille, l’Office français de la biodiversité, Allain Bougrain Dubourg de la Ligue de Protection des oiseaux, et Anne de Malleray de la revue Billebaude (Fondation François Sommer, éditions Glénat) se sont exprimés sur l’enjeu de mobiliser, par la culture, sur l’extinction massive des oiseaux.

« A travers l’art, on participe à la sauvegarde de l’environnement » – Allain Bougrain-Dubourg, Président de la Ligue de Protection des Oiseaux

Des ateliers jeunes publics

L’artiste Marine Douet Ortiz a proposé des ateliers de peinture de nichoirs d’oiseaux à base de peinture végétale. Des ateliers de création de peinture végétale ont également été menés du 23 août au 3 septembre, avec l’artiste marine Douet Ortiz au Centre d’Hébergement et de réinsertion sociale géré par l’association Hpf, et au pied de la gare Saint-Charles. Ces ateliers permettent l’apprentissage à la transformation végétale (encres, baumes…) et la réalisation de carnets de croquis, d’échantillons et de recettes.

Présentation de la revue Billebaude autour d’un cocktail végétarien concoté par l’Écomotive Café

Anne de Malleray, coordinatrice de la revue Billebaude, nous a présenté le dernier numéro de la revue, consacré aux Rapaces, autour d’un cocktail cuisiné par l’Écomotive café, situé au pied de la fresque. La revue Billebaude est une revue semestrielle d’exploration et de réflexion sur les usages et représentations de la nature, lancée en 2012 par la Fondation François Sommer et les Éditions Glénat. Elle aborde les questions de biodiversité par le prisme de l’écologie scientifique, de l’art et de l’anthropologie.

Journée inaugurale
5 septembre 2021, 15h – 18h
2 place des marseillaises, 13001 Marseille

Une fresque XXL à la Gare Saint-Charles

L’oeuvre de l’artiste Fikos, de par sa grande visibilité depuis la gare Saint-Charles, sur la façade de l’Écomotive Café, à l’angle de la place des Marseillaises et du boulevard d’Athènes, touche ainsi un large public sur les enjeux de la biodiversité.

Parmi les oiseaux représentés, des oiseaux américains comme le « moqueur des montagnes » et « le casse-noix d’Amérique », tous deux sur la droite de la fresque, et des oiseaux méditerranéens : le « traquet oreillard », un passereau noir et blanc qui vit dans les collines rocailleuses, la « huppe fasciée » (reconnaissable à sa houppe et son bec long et courbe) ou encore le « monticole bleu », qui monte assez haut en montagne mais s’aperçoit aussi en Corse en bord de mer.

Fikos, un artiste de renomée internationale

Ayant été graffeur et iconographe dans des églises chrétiennes orthodoxes, Fikos poursuit son parcours de développement en peignant des peintures murales dans des lieux publics. La valeur de ses œuvres est exceptionnelle, car c’est la première fois que la technique monumentale byzantine rencontre un mouvement contemporain comme le street art. Un mélange de cultures donc, de pigments et d’espèces qui tissent des liens, entre le grand large et les côtes, entre humains et oiseaux, entre le passé et le présent de la Méditerranéenne, faisant vibrer les murs de la cité Phocéenne depuis ses origines grecques.

À l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN, COAL déploie les Murs d’Audubon en France, pour une mobilisation citoyenne, créative et engagée face à l’érosion de la biodiversité causée par le changement climatique


A voir aussi

APPEL D’AIR : ATELIERS AVEC LA CLOCHE ET LE MASTER SPEAP ET l’EnsAD
LE COURLIS CENDRÉ PAR PHILIPPE BAUDELOCQUE
Appel d’air à la Nuit Blanche Métropolitaine de Nanterre

  • À propos
    À propos

    COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et accompagne l'émergence d'une nouvelle culture de l'écologie à travers ses actions tel que le Prix COAL, le commissariats d'exposition, le conseil aux institutions et aux collectivités, la coopération européenne, et l'animation de conférences, d'ateliers et du premier site dédié



  • PRIX COAL
    PRIX COAL

    COAL remet chaque année le Prix COAL Art et Environnement, depuis 2010, et le Prix étudiant COAL - Culture & Diversité, depuis 2020.



  • Grands projets
    Grands projets

    Des grands projets liés aux rendez-vous forts de l’écologie politique, en lien avec des environnements naturels ou urbains.



  • Direction artistique
    Direction artistique

    Une cinquantaine d'expositions partout en France, des actions culturelles, des oeuvres dans l’espace publique et des accompagnements de projets pour contribuer à l'émergence d'une nouvelle culture de l’écologie.



  • Partage
    Partage

    Programmes de coopération à l’échelle européenne et internationale, soutien des institutions dans leur transition écologique à travers de l’accompagnement sur mesure, la formation, rayonnement des enjeux arts et écologie via des publications et de nombreuses conférences et ateliers.