Prix COAL 2022 : une édition sur les Océans

Prix COAL 2022 : une édition sur les Océans

L’océan est tout à la fois notre horizon géographique, onirique et politique. Alors que les Nations Unies ont proclamé la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable 2021-2030, le Prix COAL 2022 se dédie à la question des océans.

Crédit image : Crédit image : Mark Dion, Fisheries (2016) © Simon Vogel

Paysage sans caractère stable ni bornes, en perpétuel mouvement, lieu où tout change sans que rien ne change vraiment, à la fois tout à fait concret et presque abstrait, l’océan semble déborder de sa définition géographique pour désigner une expérience sensible, profondément intime et pourtant largement partagée. Une expérience qui convoque ce que Romain Rolland a nommé « sentiment océanique », cette émotion qui annihile la temporalité et l’espace, et qui nous immerge dans un grand tout.

Ce sentiment de n’être qu’une vague dans un océan sans limites est plus que jamais exacerbé par le contexte écologique, dont les enjeux échappent encore souvent à notre perception et dépassent nos échelles humaines d’espace et de temps. Parmi ces phénomènes imperceptibles pourtant bien en cours, la transformation des océans face aux changements climatiques et à l’effondrement de la biodiversité constitue un véritable défi tant pour le passage à l’action que pour la prise de conscience de processus parfois insaisissables. Réchauffement des océans, montée du niveau des eaux, acidification et désoxygénation des mers, surexploitation des ressources halieutiques, pollution plastique, dégradation des habitats marins, prolifération des espèces invasives… L’océan succombe sous les multiples menaces.

Or, l’océan est à la base des phénomènes mondiaux qui rendent notre planète habitable. Il régule le cycle de l’eau, les mouvements météorologiques, et stabilise le climat en absorbant plus de la moitié des émissions de CO2 de l’humanité. Il constitue le plus grand écosystème de la planète, si vaste qu’il couvre les trois quarts de la surface de la Terre, si profond qu’il contient 97 % de l’eau disponible et 99 % des espaces de vie sur terre en volume, abritant une faune et une flore uniques, à l’endroit même où la vie a émergé.

Berceau de la vie organique, il est aussi celui de la vie économique et marchande, abritant la majorité des humains sur ses zones côtières et faisant vivre trois milliards d’entre eux, qui dépendent directement de la biodiversité marine pour subvenir à leurs besoins. Le partage de ses ressources et de ses espaces a fait de l’océan un enjeu diplomatique et géopolitique de taille, qui relie les humains autant qu’il les oppose : entre coopération internationale et batailles navales, à la fois réservoir de solutions d’avenir (énergie, matériaux…) et lieu d’exploitation sans bornes (extractions, essais nucléaires…), pierre angulaire du libre-échange, sillonné de toutes parts et pourtant encore si méconnu puisque nous avons exploré moins de 5 % de son étendue.

C’est précisément son mystère qui fascine, patrimoine culturel autant que naturel et terreau pour l’imagination, en-deçà et par-delà la surface et l’horizon, là où commence le monde et où finit la terre, où s’enracinent nos mythologies, des mondes flottants aux cités englouties, là où s’engage le voyage et où aboutit l’exil, au cœur des mondes insulaires et auprès des créatures marines fantasmées, là où se dessine le monde d’hier et celui de demain, qu’il soit d’avant le déluge ou après l’apocalypse.

L’océan est notre horizon géographique, onirique et politique. Alors que les Nations Unies ont proclamé la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable 2021-2030, le Prix COAL 2022 invite les artistes du monde entier à explorer ces univers engloutis pour les rendre sensibles au plus grand nombre ; à révéler ce qui se joue dans le ventre de l’océan, depuis ses abysses à vingt mille lieues sous les mers jusqu’à sa surface pour donner à voir et à sentir ce qui encore s’ignore ; et à imaginer de nouvelles actions concrètes pour raviver la résilience avec les mondes de l’eau.

FONCTIONNEMENT

Dix projets sont nommés par un comité de sélection composé de professionnels parmi l’ensemble des candidatures reçues dans le cadre d’un appel à projets international. L’un d’entre eux se voit décerner le Prix COAL par un jury composé de représentants des organismes partenaires et de personnalités de l’art et de l’écologie.  En outre, toutes les candidatures considérées par COAL et le comité de sélection permettent de faire connaître des artistes et des projets qui pourront être sollicités ou promus selon les autres opportunités et actions menées par l’association et ses partenaires.

JURY 2022

  • Bruno David, Président du Muséum national d’Histoire naturelle
  • Mark Dion, Artiste
  • Catherine Dobler, Fondatrice de la Fondation LAccolade;
  • Marc Feldman, Administrateur Général de l’Orchestre National de Bretagne
  • Christine Germain-Donnat, Directrice du Musée de la Chasse et de la Nature
  • Hélène Guenin, Directrice du MAMAC, Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice
  • Elsa Guillaume, Artiste, lauréate du Prix COAL Océan 2015
  • Olivier Lerude, Haut fonctionnaire au Développement durable du ministère de la Culture
  • Léo Marin, Directeur de la Galerie Eric Mouchet et Curateur de The Possible Island
  • Anne-Marie Melster, Co-fondatrice et Directrice générale de ARTPORT_making waves
  • Charlotte Meunier, Présidente des Réserves naturelles de France
  • Romain Troublé, Directeur général de la Fondation Tara Océan

 

COMITÉ DE SÉLECTION

  • Raphaël Abrille, Secrétaire général du Musée de la Chasse et de la Nature
  • Loïc Fel, Co-fondateur de COAL, docteur en philosophie spécialiste en écologie et esthétique
  • Lauranne Germond, Co-fondatrice de COAL et commissaire d’exposition
  • Boris Masseron, Surfrider Foundation
  • Clément Willemin, Co-fondateur de COAL et de l’agence de paysage Wald
  • Christopher Yggdre, Directeur artistique de la Fondation LAccolade
  • Un représentant du ministère de la Culture.

DOTATION

Le lauréat du Prix COAL bénéficie d’une dotation de 10 000 euros et d’une résidence (facultative) animée par le musée de la Chasse et de la Nature au Domaine de Belval, propriété de la Fondation François Sommer.

Le domaine de Belval est situé sur la commune de Belval-Bois-des-Dames, dans les Ardennes françaises. D’une superficie de près de 1000 hectares clos, il est essentiellement forestier et parcouru de prairies et de 40 hectares d’étangs. Véritable observatoire de la ruralité et de la vie sauvage, il accueille chaque année des artistes sélectionnés pour l’intérêt de leur contribution au renouvellement de la vision du rapport de l’homme à son environnement naturel. Témoin de l’attachement de la Fondation à soutenir la création artistique contemporaine, la résidence au domaine de Belval contribue à la diffusion des oeuvres des artistes auprès d’un large public.

Elle met également au service de la création un réseau de compétences complémentaires portées par les équipes scientifiques et pédagogiques du musée de la Chasse et de la Nature et celles du domaine de Belval. Nous vous invitons à en consulter la charte sur le site de COAL.

PARTENAIRES 2022

Le Prix COAL 2022 bénéficie du soutien de l’Union Européenne via le programme de coopération européenne ACT – Art Climate Transition, du ministère de la Transition écologique, du ministère de la Culture, de l’Office français de la Biodiversité, du Musée de la Chasse et de la Nature, de la Fondation François Sommer, de la Fondation LAccolade. Cette édition bénéficie également d’un partenariat avec l’Orchestre National de Bretagne et la Surfrider Fondation.

La Fondation François Sommer, reconnue d’utilité publique dès sa création le 30 novembre 1966, a été voulue par François et Jacqueline Sommer, pionniers de la mise en oeuvre d’une écologie humaniste. Fidèle aux engagements de ses fondateurs, elle oeuvre pour la protection d’une biodiversité où l’homme trouve sa juste place, pour l’utilisation respectueuse des ressources de la nature et le partage des richesses du patrimoine naturel, artistique et culturel.

La Fondation LAccolade a pour but principal de soutenir, promouvoir et favoriser la création artistique. Elle porte une attention toute particulière à des créations, démarches, projets, et actions qui sont portés par des artistes en lien avec les thèmes que sont l’eau, l’environnement, la fragilité du vivant et le féminin. Elle a également pour but de valoriser et promouvoir le Matrimoine, c’est-à-dire le legs des femmes ayant eu une importance historique ou artistique.

L’Office français de la Biodiversité est chargé de la protection et la restauration de la biodiversité dans l’Hexagone et en Outre-mer. Il agit pour la préservation du vivant dans les milieux aquatiques, terrestres et marins grâce à l’expertise de ses 2800 agents dont 1700 inspecteurs de l’environnement. Cet établissement public travaille également en mobilisant un ensemble d’acteurs, de décideurs et de citoyens autour de la biodiversité : État, collectivités territoriales, associations, entreprises, scientifiques, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, pratiquants des sports de nature, acteurs du monde de l’art et de la culture…

REVOIR L’APPEL À PROJETS

 

Découvrez : 


A voir aussi

PRIX COAL 2023 : une édition sur les plantes
PRIX ÉTUDIANT 2023 : UNE ÉDITION SUR LES PLANTES
PRIX COAL 2022 : LES LAURÉAT·ES

  • À propos
    À propos

    COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et accompagne l'émergence d'une nouvelle culture de l'écologie à travers ses actions telles que le Prix COAL, le commissariat d'exposition, le conseil aux institutions et aux collectivités, la coopération européenne, et l'animation de conférences, d'ateliers et du premier site dédié Ressource0.com



  • PRIX COAL
    PRIX COAL

    COAL remet chaque année le Prix COAL Art et Environnement, depuis 2010, et le Prix étudiant COAL - Culture & Diversité, depuis 2020.



  • Grands projets
    Grands projets

    Des grands projets liés aux rendez-vous forts de l’écologie politique, en lien avec des environnements naturels ou urbains.



  • Direction artistique
    Direction artistique

    Une cinquantaine d'expositions partout en France, des actions culturelles, des oeuvres dans l’espace publique et des accompagnements de projets pour contribuer à l'émergence d'une nouvelle culture de l’écologie.



  • Partage
    Partage

    Programmes de coopération à l’échelle européenne et internationale, soutien des institutions dans leur transition écologique à travers de l’accompagnement sur mesure, la formation, rayonnement des enjeux arts et écologie via des publications et de nombreuses conférences et ateliers.